Les ateliers et formations savoirs naturels de l'Herbaliste

 

14516525 10210360285786471 3790444517915825485 n

Ce site a pour objectif de vous présenter mes ateliers et formations et de partager avec vous des conseils pour préserver son capital santé de façon écologique et naturelle.

Je suis formatrice expérimentée, savonnière diplômée de l'UESS (Université Européenne des Saveurs et des Senteurs) et herbaliste diplomée de l'ELPM (Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales), autant passionnée par l'Humain que par le monde végétal qui nous offre tout ce dont nous avons besoin pour nous sentir bien et est une source d'inspiration constante.

Vous y découvrirez comment fabriquer vous-même simplement des produits cosmétiques et de bien-être avec 0% d'ingrédients issus de la pétrochimie, de grande qualité et efficacité tout en restant très faciles à réaliser soi-même. Vous apprendrez à faire vos savons, crèmes, parfums, baumes et cérats aux huiles essentielles, tisanes et bougies.

Vous y trouverez la description de chaque atelier ou formation, le planning et les tarifs ainsi que sur mon blog des conseils et articles en lien avec la santé.

Mon objectif est de vous transmettre des informations utiles pour conserver son capital santé au travers d'une approche globale comprenant des conseils hygiénodiététiques ainsi que de gestion de ses émotions.

Vous pouvez parcourir le site Les ateliers d'Agnès à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Je vous souhaite une bonne visite sur Les ateliers d'Agnès et j'espère que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

Agnès

 

 

 

Moi dans labo

Les coulisses de la création d'Ypia

Enfin le site d'Ypia est créé ! Reste à ouvrir la boutique pour vendre mes savons, mes bougies et mes baumes au karité. 

Jamais je n'aurai pensé que ce serait si compliqué et long. Entre le début de ma formation à l'ELPM et l'ouverture de ce site, il s'est écoulé 6 ans. Le projet est né alors que j'étais encore en entreprise dans mon job. A plein temps sur ce projet depuis un an, j'ai hâte maintenant de commencer à vendre. Pourtant il me manque encore la validation reglementaire de toutes les formules cosmétiques et la création de la boutique, des photos et des fiches produit.

Porte savon et savon lavandulaArgildoux a la decoupeArgildoux pochette savon noire motif fleurs

 

Chelidoine tres belle photo

La chélidoine pour les verrues

En me promenant ce matin de début avril, j'ai croisé la chélidoine sur mon chemin. Et oui, en ces premiers jours d'un printemps timide, les chélidoines commencent à fleurir sur les bords de chemins, dans les fossés, dans les friches ou encore dans les fissures des vieux murs. Elles fleurissent à l'arrivée des hirondelles et sa fanent à leur départ.C'est de là que vient son nom, Hirondelle se disant en grec ou en latin, khelidon ou chelidonium. On la nomme aussi Grande éclaire car la légende ancienne veut que les hirondelles se servaient du suc de la plante pour ouvrir les yeux à leurs petits. De là à l'utiliser comme collyre, il n'y a qu'un pas qui a été franchi dans l'antiquité avec plus ou moins de succès.. En tout cas, son autre nom, Herbe de Sainte-Claire vient de là car Sainte Claire d'Assise (1194-1253) passait pour guérir les maladies des yeux.

Une petite plante des bords de rue qui n'a l'air de rien et qu'on arracherait bien volontiers. Erreur !

Cette petite papavéracées est votre alliée si vous avez des verrues (ou des cors) à faire disparaître.

Son latex jaune qui apparaît quand on casse une tige brûle efficacement les cors et les verrues, en application quotidienne répétée. Il faut prendre soin d'éviter la peau saine qui serait brulée de la même façon.

Il y a peu de risque de la confondre avec une autre à cause de la couleur jaune orangé assez vif du latex contenu dans les tiges et la racine mais en voici une description plus précise : plante vivace de 30 à 60 cm de haut aux tiges raides et un peu velues. Les feuilles composées sont lobées et crénelées. Les fleurs sont jaune vif, à 4 pétales insérées dans un calice à 2 sépales qui tombe très vite dès la floraison. Les fruits, fins et allongés, s'ouvrent de bas en haut en deux parties à maturité. (T. Thévenin-Le chemin des Herbes).

Chelidoine en bord de routeChelidoine 3Chelidoine 5Chelidoine 6Chelidoine suc

Autres noms de la Chelidoine : Herbe aux verrues, Herbe de Sainte-Claire, Grande éclaire

Mini riquiqui mais maous costo question toxicité : 60g de son suc peuvent suffire à tuer un chien ... Donc à proscrire pour tout autre usage qu'en externe sur les verrues et ne ramasser la tige que pour le besoin au fur et à mesure. Cette petite dangereuse fait partie des plantes potentiellement mortelle de la flore Française.

Concernant les verrues, celles-ci sont d'origine virale, donc premièrement elles sont très contagieuses et deuxièmement, faire disparaître la verrue ne signifie pas faire disparaître le virus. Il parait donc opportun de compléter l'application de chélidoine par celle (à un autre moment, pas en même temps) d'un baume aux huile essentielle ad'hoc, par exemple avec un mélange : he clou de girofle, he thym rouge, he ravinstasara pour l'action anti-infectieuse complété par he ciste et bois de hô pour la réparation cutanée.

Les verrues aux pieds s'attrapent souvent dans les lieux humides, extérieurs des piscines par exemple mais aussi dojos ou salles de sport. Et les verrues aux mains en touchant des rampes ou les barres des transport en commun, ou en portant des gants, ou par contact avec une personne ayant une verrue, ...

« Vengue lou jour de Santa Clara, lus per camin e gent per rara ». Que vienne le jour de sainte Claire, lumière (soleil) par chemins et gens sur les sentiers.

 

Arbre article blog

Suivez l'exemple du monde végétal, coopérez !

Suivez l'exemple du monde végétal, coopérez !

Symbiose

J'ai cru trop longtemps que la compétition était la clé de la survie. J'ai transposé cette croyance dans ma sphère personnelle et professionnelle. Portée, dés minot, par l'idée que la compétition est un facteur d'émulation, de motivation, de reconnaissance et de réussite, j'ai foncé pour être dans le peloton de tête. Une fois dans le monde du travail, j'ai continué sur ma lancée, encouragée par les modes individualisés d'appréciation de la performance. Puis, un jour, la fatigue m'a brutalement freinée, j'ai été contrainte de prendre du retard, j'ai cessé d'être sur le podium. Pour la première fois, j'ai ressenti un vide, de la solitude. J'ai regardé autour de moi. J'ai vu, pour la première fois, tous ceux qui étaient derrière, sur le bas-côté, peu concernés, démotivés, blasés, silencieux, résignés. J'ai mesuré la taille du gouffre qui séparait les guerriers du devant, dopés à l'esprit de compétition, ignorant du monde qui les entoure de la masse des laissés pour compte.

Symbiosegirl

Je quittais les riches plaines de chasse des guerriers pour grossir, sur l'autre rive, les rangs des victimes errant dans des steppes arides. Et malgré tous mes vains efforts de volonté, je m’éloignais et me perdais de plus en plus dans ces paysages accidentés.

Mille questions m'assaillaient, tournaient dans mon esprit privé de ses repères. Pourquoi en suis-je là ? Quelle est ma part de responsabilité ? Qui m'aidera ? Comment vais-je m'en sortir ? Un jour, assise au pied d'un bosquet, je me suis souvenue de l'histoire d'arbres qui se prévenaient, par la dispersion de molécules volatiles d’éthylène, qu'un prédateur arrivait pour manger leurs feuilles. Ainsi prévenus les arbres produisaient dans leurs feuilles des tanins et autres composés nocifs pour les animaux. Outre que cette histoire a fait ressurgir un intérêt enfantin pour la nature et les plantes, elle a ramené à ma conscience un mot, « coopération ». Et d'autres histoires de plantes ont subitement refait surface, comme autant d'illustrations de stratégies végétales de coopération. Les symbioses entre arbres et champignons, comme entre le chêne et les truffes. L'arbre fournit au champignon le produit de sa photosynthèse et le champignon aide l'arbre à puiser l'azote et autres substances nutritives du sol. Et le lichen qui est un ménage à trois, un champignon, un algue et une levure où chacun apporte ce qu'il sait le mieux faire à l'autre. Je pensais aussi à ces arbres qui reconnaissent les membres de leur famille et dont les plus âgés protègent les plus jeunes en leur partageant des substances nutritives par leur réseau racinaire.

Foret article blog

Je réalisais à quel point cette entraide, ce partage, cette interdépendance me manquaient et m'avaient manqué. Le prix de la compétition individuelle m'a semblé énorme avec une quantité d'exclus dont le coût pèse lourd dans un contexte de raréfaction des ressources. Poussés de plus en plus loin à la marge, privés de tout, leur masse grandit inexorablement. Les plantes ont compris avant nous, depuis tout ce temps qu'elles s'adaptent et survivent, comment partager des ressources, s'allier pour se défendre. Elles nous donnent une vraie leçon de vie, une leçon d'adaptation et de sauvegarde collective que nous serions bien avisés d'écouter, nous derniers nés sur Terre. Quand à moi, depuis ce jour, j'ai retrouvé une direction et un sens en favorisant la coopération par des formations en lien avec le monde végétal.

Ansm

Réglementation cosmétique pour les nuls

Messieurs, Mesdames les animateurs d'atelier cosmétique, osez regarder en face la REGLEMENTATION COSMETIQUE.

Parce que de nombreuses personnes m'ont demandé des informations sur ce sujet, je vous propose une formation en video conférence. Cette formation est opérationnelle et spécifique à l'animation d'ateliers cosmétiques. Elle est d'une demi-journée (3h30), à la date et heure qui vous conviennent avec un maximum de 4 participants. Son objectif est de vous expliquer simplement le cadre juridique, ses acteurs et leurs obligations.

Cette formation à distance de 3h30 ne fera pas de vous des experte du Code de la Santé Publique mais elle vous rendra autonome pour décider des mesures à prendre pour votre activité.

Le programme détaillé : Reglementation 1reglementation-1.pdf (71.67 Ko)

Si vous êtes interessées, envoyez un mail à info@ypia.fr.

 

Noir

Ypia est née

Après de longs mois de reflexion, de transition, de formation, de travaux pour créer un laboratoire, de rédaction d'un Manuel Assurance Qualité mais aussi de doutes et d'hésitations, ça y est, mon nouveau "bébé" est né... 

Pour en savoir plus : www.ypia.fr

Non, non, ce n'est pas un nouveau bébé à quatre pattes et à poil ! Je promets qu'on est au complet avec Ela, Zagy et Celtic, mes toutous chéris. Il n'y aura pas de numéro 4.

C'est plutôt un bébé à 5 pattes, celui-là. Celui dont je rêvais dans un coin de ma tête depuis longtemps mais qui n'arrivait pas à s'incarner dans un projet concret.

YPIA est née le 24/01/2018. SAS toute balbutiante mais fière de ses choix. Que du végétal, que du naturel, que du simple et du beau. Ce dont notre peau a besoin et rien d'autre.

0% concessions, 0% tout ce qui n'est pas interessant pour notre santé. La Nature nous donne ce dont nous avons besoin pour protéger notre peau : de l'huile. Beurrk me diront les accros au light, l'huile c'est gras et ça sent mauvais ! Mais avez-vous essayé des huiles sèches sur votre peau ? Connaissez-vous les propriétés des huiles ? Savez-vous comment la peau conserve son hydratation ? Ah oui, vous avez la peau à tendance grasse et par passion pour notre belle provence, vous avez essayé l'huile d'Olive. Hic! Essayez plutôt l'huile de Carthame, l'huile de chanvre, l'huile d'Inca Ichi, l'huile d'argousier, l'huile de jojoba, l'huile de Baobab,... Bref, il y en a tellement que vous en trouverez surement une dont l'odeur vous plait et dont la texture convient à votre type de peau.

YPIA vous proposera 5 produits pour commencer : 3 savons, 1 crème de karité fouetté pour le corps (vous pourrez même la manger ..) et 1 sérum visage non gras et protecteur.

Les formules sont entrain d'être "DIPées" selon le jargon de la réglementation cosmétique, c'est à dire qu'une personne en possession d'un diplôme de pharmacien doit évaluer la formule afin de certifier qu'elle est de tout innocuité pour l'utilisateur.

Le site ypia.fr est en construction et vous pourrez bientôt commander vos produits en ligne.

En attendant les produits YPIA, j'ai relancé les formations et ateliers, consultez les dates sur mon site et inscrivez-vous par mail à info@ypia.fr - 06 13 44 61 11

A bientôt,

YPIA

LelaboypiasiteateliersMoi dans laboSavons ypia

Oil 1370569 640

Atelier AROMA AU QUOTIDIEN

AROMA AU QUOTIDIEN

Vous voulez utiliser les Huiles essentielles pour les petits maux du quotidien. Vous avez, avec raison, conscience que ce sont des composés très actifs qui nécessitent des précautions d'utilisation.

Venez découvrir sous quelle forme, comment et pour quels besoins les utiliser et sachez les acheter sans risque.

Je vous propose un atelier pratique AROMA AU QUOTIDIEN samedi 13 mai de 15h à 18h à mon domicile à Asnières-sur-Seine. Participation aux frais : 25€. Réservez vos places par mail : agnes.boudy@gmail.com

Vous découvrirez 5 huiles essentielles majeures, polyvalentes, faciles à utiliser au quotidien et confectionnerez votre mélange d'huiles essentielles en fonction de votre besoin du moment. Les huiles essentielles seront mélangées à des huiles végétales et conditionnées en roll on de 5ml pour un usage exclusivement externe

Couscous 727492 640

Les clés de l'alimentation santé

Les règles d'or pour une alimentation préventive

Nous le savons, notre alimentation est notre premier "médicament" et conditionne le bon fonctionnement de notre organisme. Ceci posé, concrètement quelle alimentation choisir ? On reçoit vite pléthore de conseils et proposition de régimes, tous plus ou moins faciles à mettre en oeuvre. Pour vous guider, je vous propose quelques règles d'or qui pourront être votre boussole au moment de faire les courses ou de choisir ses menus.

Les règles d'or que j'ai sélectionné pour vous sont extraites d'un article d'Anthony Fardet dans le magazine l'Ecologiste N°48 de décembre 2016 - Anthony Fardet est Chargé de recherches en alimentation préventive et holistique à l'INRA de Clermont-Ferrand dans l'unité de Nutrition Humaine. J'ai voulu les partager avec vous parce qu'elles sont faciles à mettre en oeuvre quelques soient ses habitudes alimentaires et relèvent d'une approche holistique, éthique, mettant au centre l'humain et non les intérêts financiers. Elles sont une sorte de boussole utile au quotidien.

Première règle d'or

Ratio calorique : 85% Produits végétaux pour 15% Produits animaux

Les produits végétaux devraient constituer l'essentiel de notre alimentation. Or, aujourd'hui nous Français, consommons presque une calorie sur trois d'origine animale et 60% des protéines consommées sont d'origine animale, ce qui est beaucoup trop, à la fois pour la santé, préserver le bien-être animal et l'environnement.

Il faut, pour inverser ce ratio animal/végétal :

a) remplacer les calories animales par plus de "grains et graines" :

- céréales complètes (blé, riz, avoine, maïs,...), pseudo-céréales (sarrasin, quinoa, amarante),

- légumineuses (haricot, soja, fèves, lentilles, pois cassés,...)

- fruits à coque (noix, noisettes, amandes,...)

Ces légumineuses, céréales complètes et oléagineux sont bon marchés, faciles à conserver et possèdent de grandes vertus pour la santé. Chacun de ces groupes est caractérisé par leur richesse respective en glucides complexes, protéines et lipides, ainsi que par une teneur en de nombreux composés bioactifs protecteurs. Ils sont en outre une source de sucres lentement assimilables, de fibres alimentaires et procurent un sentiment de satiété prolongé. Toutes les études épidémiologiques soulignent le caractère protecteur de ces aliments vis à vis du risque des principales maladies chroniques que sont l'obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

L'association céréale-légumineuse est la base de nombreux plats traditionnels de nombreux continents, ce n'est probablement pas par hasard : maïs-haricot (américain), riz-soja (asiatique) et blé dur-pois chiche (nord-africain).

Rappelons que les légumineuses n'ont pas besoin d'engrais azotés pour pousser.

b) diminuer la quantité de protéines : un adulte de 70kg a besoin de 58g de protéines par jour

La viande devrait devenir un accompagnement et les produits végétaux le plat principal, et non l'inverse, comme c'est le cas aujourd'hui.

Deuxième règle d'or

Privilégier les aliments pas, ou peu transformés

C'est à dire des aliments qui ne sont pas une recombinaison d'ingrédients.

Exemple : une pomme n'est pas transformée, une compote de pomme est normalement transformée (pommes plus du sucre) et un jus de pomme reconstitué à partir d'une poudre déshydratée avec des additifs divers est un produit ultra-transformé à éviter.

Autre exemple : un poisson entier cuit au grill est peu transformé, mis en conserve avec de l'huile il est normalement transformé et broyé/fractionné puis réintroduit dans des nuggets de poisson, il devient ultra transformé.

D'un point de vue de la qualité nutritionnelle, le degré de transformation est primordial. Les éléments moins transformés sont plus rassasiant et élèvent moins le niveau de sucres dans le sang que les aliments ultra-transformés.

Troisième règle d'or

Au sein des aliments peu ou pas transformés, diversifiez en privilegiant les aliments BIO de saison et locaux dans la mesure du possible.

En diversifiant, vous apportez une diversité de micronutriments protecteurs (vitamines, minéraux, oligo-éléments, polyphénols, caroténoïdes,...) qui ont des actions multiples et synergiques dans l'organisme humain : anti-oxydants, anti-inflammatoires, anti-carcinogéniques, anti-hypertensifs, hypocholestérolémiant, hypoglycémiant, lipotropes,...

Au delà de ces règles, Mon,sieur Fardet souligne qu'"Acheter un aliment chez un commerçant est un acte essentiel pour tous, car nous sommes tous interconnectés : aussi si j'achète un aliment ultra-transformé d'origine animale contenant des ingrédients issus des quatre coins de la planète je contribue peut-être à l'apprauvrissement de paysans de pays en voie de développement, je contribue à la maltraitance animale et à la déforestation de certaines parties du globe. A nous de choisir, nous sommes responsables et il est aujourd'hui possible d'avoir accès aux informations nutritionnelles. Ce n'est qu'à ce prix que nous pourrons faire avancer les choses dans le bon sens, pour nous, les animaux et la planète dans son ensemble".