Billets de agnuss

Influence des graisses alimentaires sur la santé

Extrait du livre "Mon corps au pays des merveilles" Dr C. Naudi 

Influence des graisses alimentaires sur la santé

La paroi de toutes les cellules, et en particulier la paroi des cellules intestinales, est constituée de graisses particulières, les phospholipides. C'est de la qualité de ces phospholipides que dépend l'étanchéité des membranes cellulaires. Chaque cellule construit sa membrane à partir des graisses qui lui sont fournies par l'alimentation. 

Les lipides contenus dans les huiles industrielles, chauffées, ont une configuration dans l'espace qui ne s'adapte pas à la membrane cellulaire. Ils sont comme des pièces d'un puzzle qu'on placerait à l'envers. 

L'organisme, s'il n'a rien de mieux, les utilisera pour construire ses membranes. Celles-ci deviendront alors poreuses, percées de trous par lesquels les déchets et toxines s'engouffreront. 

Pour les cellules intestinales, en contact avec le milieu extérieur, l'étanchéité membranaire est encore plus cruciale. La finesse de la muqueuse intestinale ne tolère aucune approximation dans sa structure. Sa porosité permet l'entrée de produits dangereux : grosses molécules, micro-organismes, toxines et toxiques... 

Les cellules immunitaires du système digestif appellent alors des renforts et leur activité va s'accroître encore. Quand le système immunitaire est mobilisé nuit et jour, c'est pour l'organisme un signal de danger. L'alerte rouge se déclenche, le système orthosympathique allume tous ses neurones, c'est ce qu'on appelle un état de stress.

Un état de stress peut être déclenché et entretenu par l'alimentation. Si nous consommons des huiles obtenues par première pression à froid, si nous remplaçons le sucre blanc par du sucre intégral et si nous diminuons notre consommation de viande, nous commençons à respecter nos muqueuses intestinales et nous leur permettons de mieux faire, à notre service, leur délicat travail de transformation des aliments.

2016 04 09 10 01 02

Les problèmes d'acné

Les problèmes d’acné

De plus en plus de personnes de tout âge souffrent de ces boutons disgracieux. L’industrie cosmétique s’est emparée de notre souci permanent d’une peau jeune et impeccable pour proposer moult solutions nettoyantes, crèmes exfoliantes, gels aux actifs de fruits, fonds de teint correcteur, etc…. Or ce sont justement ces produits, dont notre peau n’a absolument pas besoin, qui contribuent, en l’irritant, en l’asphyxiant et en l’intoxiquant, à l’inflammation à l’origine des boutons d’acné. Selon les personnes, d’autres facteurs, notamment hormonaux interviennent. La qualité de l’alimentation et l’hygiène de vie sont également à prendre en compte.

Avant de parler spécifiquement des peaux acnéique, je voudrais rappeler que la peau n’est pas une barrière imperméable et que vous devriez pouvoir manger tout ce que vous mettez sur votre peau. C’est pourquoi, à plus forte raison pour des peaux acnéiques, il ne faut utiliser que des ingrédients naturels. C’est ce que je vais vous proposer ci-dessous.

L’acné résulte de la fermeture des follicules pileux. Dans certaines conditions (poussée hormonale, stress,  …) il y a surproduction de sébum qui bouche les pores, ce qui se traduit par des points noirs, des comédons et des microkystes. Il y a donc trop de sébum dans les pores et certaines bactéries anaérobies vont y rentrer. L’organisme secrète des globules blancs chargés d’aller détruire ces bactéries et se déclenche alors l’inflammation, bouton rouge sous la peau, que l’on appelle microkyste. 

Il faut donc agir, avec des moyens naturels, sur les 4  facteurs :

1/ Réguler le sébum pour éviter la surproduction

2/ Eviter que les bactéries ne rentrent dans la glande pilo-sébacée

3/Agir sur l’inflammation 

4/Détruire les bactéries qui ont pu pénétrer

Voici quelques idées 100% naturelles pour retrouver une peau saine et hydratée, sans bouton :

  • Lavage matin et soir au savon saponifié à froid surgras et à l’eau courante (pas de gant de toilette) matin et soir. Il existe des savons spécialement formulés pour les problèmes d’acné qui contiennent par exemple de l’huile de Neem, de la propolis, des huiles essentielles anti bactériennes (tea tree, palamarosa, ..), du gel d’aloe vera, de l’argile.
    Venez à mes ateliers et apprenez à fabriquer votre savon spécial acné ou contactez-moi pour une recette de savon sur mesure.
  • Si vous vous êtes maquillée, n’utilisez pas de démaquillant. Lavez-vous avec un savon saponifié à froid et de l’eau courante et utilisez un coton imbibé d’huile végétale pour enlever les traces de maquillage. Maquillez-vous occasionnellement et utilisez du maquillage minéral et bio. Prohibez le fond de teint ou les crèmes colorées qui obstruent les pores.
     
  • LE SOIR : Appliquez après lavage au savon saponifié à froid de l’hydrolat de menthe poivrée (astringent, resserre les pores) puis du gel d’Aloe Vera sur le visage. Sur les boutons, mettre une goutte d’huile essentielle anti bactérienne pure. Au choix : Niaouli ou tea trea ou palmarosa ou lavande fine ou ravintsara. Ne pas mettre d’huile essentielle sur les muqueuses (bouche) ou près des yeux. Seules les huiles essentielles de tea trea ou de lavande fine peuvent être utilisées pures sur un bouton qui se situe près de la bouche ou des yeux.
  • LE MATIN : Appliquez après lavage au savon saponifié à froid un mélange d’huiles végétales adaptées de qualité, c'est-à-dire bio, extraites mécaniquement, première pression à froid. Exemples non exhaustif d’huiles végétales pouvant être utilisées en mélange pour la peau acnéique :
  • huile de Nigelle (assainissant et cicatrisant)
  • huile de pépin de raisin (resserre les pores dilatés)
  • huile de pépins d’argousier (anti-infectieux, antioxydant, anti-inflammatoire-colorée rouge)
  • huile de jojoba (régularise la sécrétion de sébum, restructurant, anti-inflammatoire)
     

Ajoutez 1 goutte d’huile essentielle de lavande fine (antibactérienne, apaisante) ou de bois de Hô (antibactérienne, régénératrice) à votre mélange d’huiles végétales.

Lorsque la peau n’est pas habituée aux soins naturels, il lui faudra du temps pour éliminer les impuretés et fonctionner à nouveau normalement et naturellement. Il peut y avoir un temps de quelques semaines ou les boutons sortiront. C’est bon signe, il ne faut pas se décourager et continuer.

Pourquoi les crèmes ne sont pas utiles et qu’il est préférable d’appliquer une huile directement sur le visage ?  

Il y  plusieurs raisons :

  • Une crème est une émulsion contenant une phase aqueuse et une phase huileuse. Or l’eau est un milieu dans lequel les bactéries se développent, ce qui n’est pas le cas de l’huile. Donc pour conserver une crème il faut ajouter des conservateurs dont nous préférerons nous passer.
  • La peau est hydratée par l’intérieur et non par l’extérieur grâce à l’eau que vous buvez et à la qualité des acides gras que vous mangez. Ce dont le derme et l’épiderme ont besoin, c’est de retenir cette eau. L’application d’une huile végétale sur la peau permet de la protéger en retenant l’eau. Le confort apporté par une crème est ponctuel et superficiel alors que l’huile constitue un rempart durable et une protection naturelle de la peau. Elle empêche durablement la déshydratation ce qui correspond au besoin de la peau.

Deux plantes toniques majeures

Les plantes fortifiantes pour sortir de l’hiver en forme

Le printemps arrive bientôt et vous vous sentez fatigué, voire épuisé. L’hiver a été long, quelques microbes ont affaibli votre organisme, le stress accumulé a épuisé vos surrénales et vous avez du mal à vous requinquer. Les plantes fortifiantes sont là pour vous aider. Je vais vous parler aujourd’hui de deux plantes très importantes : l’Ortie et l’Angélique.

L’Ortie

Urticadioica

Certains penseraient, une mauvaise herbe à arracher, … Surtout pas. Urtica dioica est une urticacée extraordinaire. A noter que dans le genre Urtica, on trouve plusieurs espèces, dont Urtica urens (Ortie brulante) beaucoup plus petite que Urtica dioica. Ce sont ces deux espèces qui sont reconnues pour leurs propriétés médicinales. Il ne faut pas confondre Urtica dioica avec Lamium album (Lamier blanc appelé aussi ortie blanche) qui appartient à la famille des lamiacées.

Outre d’être délicieuse cuite en soupe ou en soufflé, la grande ortie est une plante médicinale majeure dont les propriétés et usages traditionnels sont maintenant démontrés. Les feuilles sont riches de nombreux sels minéraux dont calcium, potassium, fer, silicates ; la racine est particulièrement riche en fer. Elle favorise l’hématopoïèse (augmentation du taux d’hémoglobine dans le sang).  L’ortie possède bien d’autres propriétés. Elle est anti-inflammatoire (rhinites allergiques), améliore les douleurs de l’arthrite et les rhumatismes, a une action antifongique et antivirale. Les racines ont également une action sur les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la Prostate.

Attention, l'ortie ne doit pas être consommée en cas de diabète ou d’insuffisance rénale. Elle est à éviter pour les femmes enceintes ou allaitantes.  L'ortie ayant la faculté de concentrer les métaux lourds et les pesticides, il est très important de la récolter dans un lieu non pollué. C'est pourquoi, en cas d'achat dans le commerce, il faut exiger des feuilles d'ortie de culture biologique et se méfier des importations.

 

Vous pouvez l’utiliser en Extraits bio de plantes fraiches provenance France de la marque Herbiolys.

 

L’Angélique

Angelica3 wiki

Cette majestueuse apiécée qui s’érige vers le ciel porte bien son nom Angelica archangelica tant elle possède de pouvoirs. Elle est originaire du Nord de l’Europe et était recherchée, au moyen âge, à l’époque des grandes épidémies de Peste, comme le remède ultime. Cultivée pour cette raison dans les couvents, elle fait partie des liqueurs comme la Benedictine et la Chartreuse. C’est une plante carminative (digestive). Les tiges et pétioles confits dans du sucre sont appréciés en confiserie.

Le spectre d’activité de l’Angélique est très large. Elle est tonifiante, redonne de l’énergie. Chacune de ses parties peut être utilisée. Sa racine  a le même type d’action que le Ginseng, relançant l’énergie. L’Angélique agit en régulant le système neurovégétatif. Elle a des priorités antispasmodiques et anxiolytiques.  C’est un véritable magnésium végétal. Son huile essentielle régule les surrénales. L’Angelique harmonise en actionnant le système neurologique.  Elle augmente les globules rouges.

La racine et l’huile essentielle ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes (toxiques et abortives). La racine est contre-indiquée en cas d’Ulcère gastrique ou duodénal. La plante contenant des furanocoumarines pouvant provoquer une photosensibilisation, il faut éviter une exposition au soleil pendant l’utilisation. Si vous êtes diabétique ou sous anticoagulants, demandez l’avis d’un médecin. Elle peut par contre être utilisée pour les enfants (contrairement au Ginseng qui ne doit pas être proposé aux jeunes en dessous de 16-17 ans).

L’Angélique peut être utilisée sous la forme de poudre de plantes sèches (racines), d’infusé ou de décocté chaud (racines sèches), de teinture mère (racines) ou d’un cohobat (concentré obtenu par plusieurs distillations successives) de racines et semences.

 

Lisez les étiquettes

Lisez les étiquettes quand vous achetez un produit destiné à être appliqué sur votre peau (définition du produit cosmétique)

 

Soyez critiques ! Ne prenez pas pour argent comptant ce qu'on vous vend en permanence que ce soit en politique, en religion, en société, dans vos entreprises, dans les médias et .... sur le packaging des produits qu'on se bat pour vous faire acheter.

En particulier, concernant les cosmétiques, ne croyez pas les marchands qui vous disent que leurs cosmétiques sont naturels. Cela ne veut rien dire ! 
Seuls les cahiers des charges Nature et Progrès ou Cosmebio (certif ecocert ou bureau veritas) vous donnent de véritables garanties.

La peau n'est pas une barrière imperméable !. Vous devriez pouvoir manger tout ce que vous mettez sur votre peau. Les additifs issus de la chimie de synthèse passent la barrière cutanée et viennent perturber toutes vos fonctions internes comme si vous les aviez ingérés.

Pour savoir, et c'est votre droit le plus élémentaire, ce que sont les ingrédients sur les étiquettes de vos cosmétiques, consultez la base de donnée europeenne CosIng :
http://ec.europa.eu/growth/tools-databases/cosing/index.cfm…

Vérifiez au moins que les 3 premiers produits mentionnés sur l’étiquette sont naturels, ce sont obligatoirement ceux qui sont en plus grande quantité dans le produit.

La définition d'un produit cosmétique c'est : un parfum, un savon, un gel douche, .. Tout ce que vous mettez sur votre peau rentre dans le cadre réglementaire du produit cosmétique. Alors soyez vigilants, surtout pour vos enfants ou pour les femmes enceintes.

Les baumes pour l'hiver

Vite un baume anti infectieux pour l'hiver !

Il fait froid, chaud, froid, on est fatigué et puis il y a trop de microbes dans les transports et dans les magasins. Un très bon test pour nos défenses immunitaires ! Vous résistez, c'est héroïque !. Bravo.

Sinon, la gorge commence à piquer, le nez coule puis se bouche, vous toussez,…Vite un baume aux huiles essentielles pour soutenir son organisme et enrailler l’infection !

Rien de plus facile, voici une recette ultra facile pour les gens pressés.

1/ Récupérez un petit pot en verre (type petite terrine 50g), nettoyez le bien (idéalement faire bouillir).

2/ Mélangez dans le pot 15g d'huile végétale (macadamia, sésame; pépin de raison ;..) et 15 g de beurre végétal (karité, mangue, cacao,..) pour remplir le pot au trois quart (30g) et obtenir une texture onctueuse.

2/ Dans un petit récipient à part, faites le mélange d'huiles essentielles pures et naturelles suivantes :

  • Ravintsara - Cinnamomum camphora CT 1,8-cinéole (Lauraceae/feuilles) - 10 gouttes
  • Eucalyptus radiata - (myrtaceae/feuilles) - 10 gouttes
  • Thym à linalol - Thymus vulgaris CT linalol (Lamiaceae/sommités fleuries) - 5 gouttes
  • Niaouli CT 1,8 cineole - Melaleuca quinquenervia cineolifera (Myrtaceae/feuilles) - 5 gouttes
  • Laurier noble - Laurus nobilis (lamiaceae/feuilles) – 5 gouttes

Ajoutez en mélangeant bien les huiles essentielles au mélange Huiles végétale/Beurre. Votre baume anti infectieux est prêt.

Utilisez-le en friction sur la plante des pieds, la face interne des poignets, la poitrine ou la gorge dés les premiers signes de refroidissement.

Ce baume peut se conserver toute la saison. Il sera votre trousse de secours tout l’hiver.

Précautions d'emploi :

- N'oubliez pas que les huiles essentielles sont des produits actifs qui doivent être utlisés avec attention. Faites toujours un test d'une petite quantité sur la face interne du poignet pour vérifier l'absence de réaction allergique avant d'utliser le baume.

- N'utilisez pas les huiles essentielles si vous êtes enceintes ni pour les enfants de moins de 7 asns.

- Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages de référence en aromathérapie et phytothérapie, notamment "Phytothérapie anti-infectieuse" Paul Goetz, Kamel Ghedira-collection phytothérapie pratique - Springer 2012. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale. Consultez votre médecin, seul habilité à faire un diagnostic et une prescription. 

En automne, on se prépare pour l'hiver avec les plantes

Automne, quand tu nous tiens !

Vous le sentez, l'été a fait place à l'automne. "Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres" disait Baudelaire. "Oh, l'automne, l'automne a fait mourir l'été" disait Apollinaire. Les jours raccourcissent, les températures rafraichissent et le soleil est plus bas. Votre énergie baisse lentement et vous avez de plus en plus de mal à vous lever le matin. Pourtant, ce n'est pas ce que la vie moderne, urbaine, nous propose ou nous impose. Dans les entreprises, tout le monde est rentré et les objectifs de fin d'année doivent être atteints coûte que coûte. Les journées de travail s'allongent, la pression s'intensifie.

Ce rythme qui s'accélère est aux antipodes de ce dont votre organisme aurait besoin pour se préparer à l'hiver. Au contraire, il voudrait que vous ralentissiez, que vous dormiez plus...

Vous risquez d'arriver, à ce train là, fatigué et fragilisé en hiver et d'attraper le premier microbe ou plutôt un des innombrables microbes qui peuplent l'air saturé du métro parisient ou des grands centres commerciaux ou vous ne manquerez pas d'aller noyer votre début de déprime les dimanches de grisaille.

Pour vous aider à maintenir un équilibre et donc une bonne santé malgré ce périlleux sas automnal, voici quelques plantes intéressantes pour une petite cure (3 semaines maxi) et quelques conseils hygiéno-diététiques associés sans le respect desquels, les plantes risquent d'être fort démunies.

  • Plantes adaptogènes, fortifiantes, reminéralisantes et qui soutiendront votre immunité pour préparer votre organisme à l'hiver :
    • Cassis (Ribes nigrum) - Immunostimulant - bourgeons gemmotherapie
    • Angelique (Angelica archangelica) - Adaptogène, équilibre nerveux -  racines - tisane ou extrait fluide cohobat d'angélique (semence + racines)
    • Avoine (Avena sativa) - Equilibre nerveux (stimule le matin, apaise le soir) - En solution hydro alcoolique 
    • Ortie (Urtica dioica) - Fortifiant - feuilles - Tisane de feilles ou Extraits fluides glycerinés
    • Prêle (Equisetum arvense) - Reminéralisant - en solution hydro alcoolique
    • Millepertuis (Hypericum perforatum) - sommites fleuries - en tisane ou solution hydroalcolique. "LE MILLEPERTUIS CUMULE L'ENERGIE SOLAIRE ET LA REDISTRIBUE"
    • Baies de cynorrhodons - fruits de l'Eglantier (Rosa canina) riches en vitamine C

Je privilégie, vous l'avez remarqué, les plantes de notre flore française contrairement à la mode actuelle qui tend à nous proposer Ginseng, Rhodiola, Baies de Goji, etc... "Plantes d'ici pour gens d'ici, plantes d'ailleurs pour d'autres autochtones". Pour avoir lu l'excellent livre de Michel Dubray "Plantes médicinales d'ici ou d'ailleurs ? - la mode des plantes médicinales exotiques remise en question" dont je vous parlerais dans un autre billet, je pense qu'il est préférable d'utiliser ce qui pousse chez nous pour tout un tas de raisons, économiques, de bon sens, de respect des flores locales, ...

  • Conseils hygiéno-diététiques pour l'automne
    • ​Continuer de s'exposer à la lumière naturelle pour la synthèse de la vitamine D. Marcher 20 mn dehors permet de combiner activité physique régulière et exposition à la lumière. Sortir à la pause déjeuner et marcher 20mn est la bonne idée de l'automne !
    • Maintenir une activité physique douce et régulière. Marche, vélo, stretching, Qi Qong, yoga, ...
    • Consommer quotidiennement des huiles végétales de qualité non raffinées (vierges). En effet, les membranes de nos cellules sont constituées de phospholipides. La qualité de ces membranes conditionne tous les échanges à l'intérieur de notre corps, c'est un préalable fondamental pour une bonne santé.
      Bannir les acides gras "trans", c'est à dire les huiles transformées pour l'industrie et diminuer les acides gras saturés en évitant tous les plats préparés et la pâtisserie industrielle. Diminuer également les acides gras omega-6 (soja, mais, raisin, tournesol) au profit des acides gras omega-3 en consommant de l'huile de Lin, de Cameline, de Chanvre, de Noix, Colza. Aujourd'hui nous sommes tous carencés en acides gras omega-3 et suralimentés en omega-6 or notre cerveau est composé à 60% de ces omega-3 tant négligés.
    • Mettez dans votre assiette des aliments riches en Zinc qui a un rôle clé dans l'immunité. On le trouve dans les viandes, les fruits de mer (huitres), les légumes sec, le germe de blé, les noix. 
    • Consommez des noix et graines (amandes - noix - noisettes - graines de tournesol, de sésame, de pavot,...) qui vous apporteront de nombreux minéraux (calcium, magnésium, potassium,..), des acides gras mono et poly insaturés, des vitamines E et du groupe B. 
    • Pour que notre corps puisse fabriquer des protéines sans manger de produit animal (plats végétariens), il faut faire des associations, par exemple associer céréales et légumes secs. par exemple lentilles et du riz. Faites les bonnes associations pour que votre corps puissent construire, à partir des acides aminés essentiels, des protéines. A noter que le blé noir (sarrasin) contient tous les acides aminés essentiels. Ne vous en privez pas ! 
    • Bannissez autant que possible le sucre raffiné. C'est une véritable drogue, facteur d'inflammation, favorisant obésité et troubles métaboliques. Remplacez le dans les gâteaux maison par du miel, des épices (cannelle, clou de girofle), de la vanille. Et dans les yaourts par de la compote maison ou du sucre de canne intégral ou complet. 
    • Savoir pratiquer la communication non violente permet d'affirmer ses besoins en évitant les tensions inutiles génératrices du stress. Le stress chronique nuit à notre santé et notre système immunitaire.
    • Encourager les pensées positives est un facteur clé de bonne santé. Il faut être conscient que notre cerveau et notre corps sont connectés dans une sorte de boucle de rétroaction. Si notre petite voix intérieure ressasse les histoires négatives, dévalorisantes, cela dérègle l'équilibre de notre corps. Voltaire disait "j'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé". Il avait bien raison. 

Bon automne à toutes/tous !

Une appli intéressante pour smartphone

Idée du jour :

Téléchargez l'appli "aromaguide", l'appli de "huiles et sens".

Vous trouverez pour chaque huile essentielle les propriétés et les indications.

Vous trouverez une proposition d'huiles essentielle en fonction d'une pathologie.

C'est basique mais cele représente un guide à portée de main.